L'Arlequin

Qui aurait pu imaginer que l'Arlequin devienne le lieu de rencontre de tous les cinéphiles parisiens ?

En 1930, à cet endroit de la rue de Rennes, une centrale électrique devait voir le jour. Le projet n'aboutira pas. En 1962, Jacques Tati devient le maître des lieux. l'Arlequin devient le lieu phare de la modernité où seront joués Jour de fête, en version couleur, et Playtime en 70mm. Plus tard, l'Arlequin devient le Cosmos. Le cinéma est alors le lieu de projection des films soviétiques ; un lieu incontournable pour tous les étudiants de gauche.

Ce cinéma se démarque des multiplexes grâce à une programmation exigeante. Au-delà des films proposés à l'affiche, l'Arlequin est un véritable lieu de débats, d'avant-premières. Il accueille le très célèbre " Ciné Club de Claude Jean Philippe " tous les dimanches matin. Des animations, des expositions et des séances spéciales sont organisées pour satisfaire les cinéphiles. Des festivals de grande notoriété comme le Festival Allemand ou Paris Cinéma ponctuent également l'année.

Le bar de l'Arlequin vous permettra de patienter entre les séances autour d'un café, d'un encas ou d'un bon verre de vin.

L'Arlequin, convivial et chaleureux, est le cinéma de la diversité !

Archive

juin 2017
Pas d'actualité programmée...